10 conseils pour manger à sa faim (mais pas plus)

Lorsque vous souhaitez perdre du poids, il est primordial de ne pas manger plus que nécessaire, afin de ne pas apporter à votre corps plus de calories qu’il n’en a besoin. Découvrez donc nos 10 conseils pour manger à votre faim, mais pas plus.

1. Avoir conscience de sa faim

Ca peut paraître stupide, mais si vous ne ressentez pas la sensation de faim, votre corps risque de faire n’importe quoi. Si par contre vous n’avez rien mangé depuis plusieurs heures, vous aurez faim et donc plus de facilité à combler cette faim. Si vous mangez habituellement sans avoir faim, il est fort possible que votre corps réclame de la nourriture par avance, histoire de s’assurer de ne pas avoir faim plus tard. D’autre part, si vous avez toujours faim, apprenez à différencier la faim réelle de la faim psychologique.

2. Créez vous des habitudes

Lors d’une période de vacances par exemple, préparez vous à reprendre de nouvelles habitudes, manger toujours à heure fixe, prendre le même petit déjeuner tous les jours, etc. Au bout de quelques jours, vous ressentirez la faim physique quelques instants avant l’heure de votre repas. Durant cette période, il est conseillé également de ne pas trop essayer de nouveaux goûts pour concentrer votre corps et votre esprit sur l’heure des repas.

3. Focalisez sur le goût des aliments

En début de repas, prenez quelques instants pour faire attention au goût de chaque aliment de votre assiette, afin de bien le ressentir, ce qui aidera votre inconscient à visualiser le reste du repas. Votre esprit fantasme beaucoup sur le goût, et en prenant ces quelques instants, il sera mieux renseigné, et pourra vous aider à dire stop lorsque le moment sera venu.

4. Prenez votre temps

Il est connu que de manger trop vite fait manger trop. Afin de ressentir la satiété, il faut parfois jusqu’à 30 minutes pour que l’estomac envoie le message au cerveau, comme quoi il est temps de s’arrêter. Plus votre repas sera long en temps, plus le risque de trop manger s’éloignera. Essayer de prendre au minimum ces 30 minutes pour manger.

5. Faites une pause

En lien avec le point précédent, posez vos couverts, terminez votre bouche et prenez le temps de réfléchir. Avez vous encore faim ? Beaucoup ou peu, voire pas du tout ? N’hésitez pas à analyser le plaisir que vous prenez à manger régulièrement pendant ce repas, si il diminue, il est probablement temps de s’arrêter.

food
Image Michael Stern

6. Concentrez-vous sur votre repas

Il est aujourd’hui courant alors qu’on est à table, de regarder la télé, jouer avec son smartphone ou lire le journal, cependant, ces comportements sont à bannir : lorsque vous mangez, vous mangez et ne faites RIEN d’autre. Bien entendu, si vous n’êtes pas seul à table, prenez quelques instants entre deux bouchées pour communiquer avec vos voisins, il n’est pas question de vous isoler du reste du monde.

7. Modérez vous

Ne cherchez pas à tout prix à terminer votre assiette, voire le plat posé au centre de la table. Lors d’un repas, si il y a plusieurs plats de prévus, prenez de plus petites quantités, et si possible, limitez le nombre de ces plats. Prenez le temps d’analyser le goût de chaque bouchée, et n’oubliez pas de faire une pause de temps en temps. Si vous n’avez plus faim, dites stop !

8. Analysez les envies

Avant de vous jeter sur la plaque de chocolat ou le paquet de chips, prenez quelques instants pour analyser si c’est une envie ou si vous avez vraiment faim. Si vous avez faim, alors vous pouvez manger, si ce n’est qu’une envie, essayez de comprendre ce qui vous procure cette envie, tout en buvant un grand verre d’eau. Essayez de vous changer les idées pour faire disparaître cette envie. Si par contre après avoir essayé, cette envie est toujours présente, craquez. Le fait d’y avoir réfléchi avant vous aidera probablement à ne pas aller trop loin.

9. Ne faites pas de provisions

Lorsque vous mangez, n’oubliez pas que votre repas suivant est prévu, quoi qu’il arrive, essayez donc de ne pas combler par avance les envies qui arriveront plus tard. Mangez selon votre faim du moment, pas selon la faim qui pourrait arriver. Si vous êtes angoissés à l’idée de ne pas tenir entre deux repas, essayez d’en parler à votre médecin, il peut vous aider.

10. Mangez pour vous, pas pour les autres

Il est fréquent, lors des repas de famille par exemple, qu’on vous propose de vous resservir, qu’on soit tenté de manger beaucoup pour faire aux autres. Ces comportements sont naturels, cependant, il faut vous focaliser sur vos besoins à vous, pas sur ceux des autres. Bien entendu, si vous avez envie de parfois vous faire « péter le bide », vous pouvez désormais le faire, puisque vous avez pris l’habitude de vous réguler le reste du temps.

 

Pour conclure, essayez d’apprendre à bien différencier la faim et l’envie de manger, ces deux sensations sont naturelles mais ne répondent pas aux mêmes besoins, prenez donc le temps qu’il faudra, dans des moments plutôt calmes, les vacances étant propices à la détente, vous pouvez en profiter pour  commencer à réadapter votre alimentation, et n’oubliez pas que toutes ces choses prendront du temps, ne vous attendez donc pas à un résultat miracle du jour au lendemain, ça viendra.

bon-appétit

Si vous avez des conseils vous aussi pour manger à sa faim mais pas trop, les commentaires sont là pour ça, n’hésitez pas à partager vos astuces !

Recevez nos conseils gratuits!
Entrez votre adresse email ci-dessous
Recevez notre Newsletter et bénéficiez de conseils exclusifs réservés à nos abonné(e)s.
Nous respectons votre vie privée: Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et nous ne revendons jamais vos coordonnées à des publicitaires.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *