6 conseils pour limiter vos envies de sucre !

Minceur : changez vos habitudes pour de bon

tea
Image Marntzu cook

Pendant la grossesse et l’allaitement, les bébés apprennent par le liquide amniotique puis le lait maternel à apprécier la saveur sucrée. Cette habitude et cette connaissance les poussent plus tard à se faire plaisir mais aussi à se rassurer en consommant des aliments sucrés de façon régulière.

Pour peu que les parents renforcent cette appétence en permettant la consommation d’une sucrerie à la fin de chaque repas et le réflexe est acquis au quotidien… Pour sortir de cette « dépendance » (« sugar craving » comme disent les Américains), il faut donc d’abord accepter de changer ses habitudes et de souffrir d’un léger manque (qui dure une dizaine de minutes tout au plus) au moins pendant quelques semaines. Vous pouvez remplacer la gâterie par un fruit, un verre d’eau ou tout simplement une tisane sans sucre.

 

Minceur : privilégiez les aliments à IG bas

steak
Image Korona Lacasse

Pour éviter les fringales de sucre, vous devez absolument privilégier les aliments à index glycémique bas. Ils permettent de maintenir un niveau stable de glucose dans le sang plus longtemps.
Quelques exemples : les fruits (excepté la banane ou encore l’ananas), le pain, le riz ou encore les pâtes complètes, les lentilles, les haricots blancs, les yaourts maigres, le chocolat noir…
Au contraire évitez les aliments à IG élevé comme le pain blanc, le riz blanc ou les céréales type corn flakes mais aussi les pommes de terre (surtout en frites ou en purée), les barres chocolatées, les viennoiseries, la confiture, la pâte à tartiner

 

Abusez du pouvoir rassasiant des protéines

steak
Image jonknee

Viande, poisson, œufs et laitages permettent d’atteindre facilement (et pour longtemps) la satiété. Veillez à consommer au moins deux portions de protéines par jour. Idéalement, le matin et le midi afin d’éviter l’envie irrésistible d’une collation qui rebooste. D’autant que les protéines possèdent le même pouvoir dopant sur l’activité cérébrale que les glucides !

 

Autorisez-vous des sucres amis

chocolate
Image Chocolate Reviews

Le plus sûr moyen de ne pas se gaver de sucreries serait d’en débarrasser entièrement sa cuisine. Pourtant, votre organisme (et en particulier votre cerveau) a besoin de sucre pour fonctionner et la frustration ne ferait qu’accroître vos envies.

Bref, la solution consiste à faire vos courses intelligemment et à remplir vos placards de « gourmandises amies » sans matière grasse qui certes rend les produits onctueux mais multiplie par 10 les calories ingérées. Petite liste de vos nouveaux partenaires plaisir et forme : chocolat noir sans sucre ajouté, muesli, compotes, miel, coulis de fruit, sirop d’érable naturel, fruits secs…

 

Minceur : anticipez les situations à risque

chocolate
Image Dick Thomas Johnson

En plus de son pouvoir rassurant, du plaisir qu’il procure et de son effet boostant, le sucre favorise la production de sérotonine, l’hormone anti-blues par excellence. Pas étonnant qu’à chaque coup de stress au boulot, tout le monde se rue sur le distributeur de friandises et qu’en plein hiver, on ait des envies irrésistibles de préparer des gâteaux…

Pour éviter de subir ce genre de situation, apprenez à gérer vos émotions négatives autrement. Cela peut passer par des gestes simples comme un exercice de respiration profonde ou boire un verre d’eau s’il s’agit d’un stress ponctuel et par la pratique régulière d’un sport ou des séances de relaxation type yoga si vous vous sentez d’humeur maussade.

 

Minceur : ne diabolisez pas les sucreries

chocolate
Image Luke,Ma

Ne sautez pas de repas pour pouvoir vous « lâcher » sur une plaquette de chocolat aux noisettes plus tard sous peine de la stocker deux fois plus ! En effet, votre organisme privé dans un premier temps, va compenser dès que vous lui donnerez de la matière !

Ne tombez pas non plus dans l’excès de consommation de sodas light ou de chewing-gums dits « sans sucre » pour résister à votre gourmandise car cela entretient vos besoins de sucré et constitue quand même un apport calorique non négligeable à la fin de la journée. Évitez aussi les compléments alimentaires qui « coupent » l’envie de sucre. Mieux vaut apprendre à équilibrer vos menus toute seule. Enfin, sachez craquer de temps à autre pour une vraie grosse sucrerie régressive. L’important dans ce cas : ne pas culpabiliser car cela vous pousserait sans doute à vous punir en recommençant de plus belle. Et c’est précisément la répétition qui représente un danger pour votre ligne et votre santé…

Recevez nos conseils gratuits!
Entrez votre adresse email ci-dessous
Recevez notre Newsletter et bénéficiez de conseils exclusifs réservés à nos abonné(e)s.
Nous respectons votre vie privée: Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et nous ne revendons jamais vos coordonnées à des publicitaires.
(Visited 3 170 times, 1 visits today)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *